A-lire
Livres et loisirs

Les hypothèses au sujet de la dernière capitale Inca

 

La dernière capitale inca serait Choquequirau ou Espiritu Pampa

Le mythe du Machu Picchu " dernier refuge des Incas" est aujourd'hui bien mort, écrit l'historienne Danielle Lavallée en préface du livre de Bingham. La dernière capitale inca n'est pas le Machu-Picchu mais se trouve 150 kms au nord ouest. C'est Vilcabamba la vieille. Carmen Bernand, auteur du récent "Les incas, peuple du soleil" chez Gallimard, hésite elle entre la cité de Choquequirau, près de Macchu Picchu, dont les ruines ont été récemment restaurées, et Vilcabamba   connue aussi sous le nom de Espíritu Pampa. Mais les deux spécialistes sont formelles: le Machu-Picchu n'est pas la dernière "capitale" inca. Le supposé trésor que les derniers incas auraient amené avec eux dans leur fuite restera également introuvable.

Les mystères du Machu Picchu

Les mystères du Machu Picchu continueront néanmoins d'alimenter la chronique. On en fera un sanctuaire religieux, sorte de couvent réservé aux "vierges du soleil"; d'autres pseudo archéologues y verront un sanctuaire pour initiés pratiquant des rites secrets. En fait, les dernières recherchent tendent plutôt à prouver que le Machu Picchu faisait partie d'une chaine de forteresses jalonnant le cours de la rivière Urubamba et destiné a protéger la région de Cuzco,capitale de l'empire, des incursions des tribus guerrières de la forêt. C'est le grand souverain Pachacutec et ses successeurs qui l'aurait fait édifier à la fin du 15e siècle...

Le Machu Picchu est en danger.

Le monde moderne risque de détruire ce que plusieurs centaines d'années n'avaient pas réussi à effacer. Cent ans après sa découverte, la forteresse inca du Machu Picchu a été placée « sous haute surveillance»par l'Unesco.La cité est envahie par des hordes de touristes ( prés de 2000 visiteurs par jour ! ) et la construction d'une route à proximité des ruines est même envisagée...Les autorités péruviennes devront prochainement présenter un «rapport sur l'état de conservation» de la citadelle inca.

 

 

 

A-lire.info/ histoire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Focus

Valentine Zuber: le culte des droits de l'homme

Toute critique envers les droits de l'homme, même si elle est constructive, fait l'objet d'une désaprobation massive émanant essentiellement des milieux dits éclairés ou progressistes. Suite
Le culte des droits de l'homme. Gallimard. Collection Bibliothéque des sciences humaines


Vargas Llosa: le libéralisme se plie à la réalité au lieu d'essayer de forcer la réalité à se plier à lui

Le libéralisme, estime Vargas Llosa, n'est pas une idéologie, c'est à dire une religion laïque et démocratique, mais une doctrine ouverte qui évolue et se plie à la réalité au lieu d'essayer de forcer la réalité à se plier à elle". Suite
Mario Vargas Llosa. De sabres et d'utopies. Arcades. Gallimard.


Civisme au superlatif: la politique de sécurité sanitaire dans le monde transatlantique

Dans l'espoir de renforcer l'adhésion aux institutions politiques et de faire face à la désorganisation sociale engendrée par la crise épidémique, les démocraties sont de plus en plus tentées d'imposer un civisme au superlatif Suite

Patrick Zylberman. Tempêtes microbiennes. Gallimard


Finkielkraut : la défaite de la pensée

Des gestes élémentaires aux grandes créations de l’esprit, tout devient prétendument culturel et il est courant de nos jours de baptiser «culturelles» des activités « où la pensée n’a aucune part». La défaite de la pensée,essai d’Alain Finkielkraut publié en 1987 chez Gallimard n’a pas pris une seule ride et l’on pourrait facilement penser qu’il s’agit d’une réflexion sur le monde qui nous entoure.
Suite