A-lire
Livres et loisirs

LA STASI service d'espionnage de l'allemagne communiste

Photo : le siège de la Stasi dans l'ancien Berlin-Est

La Stasi de l'Allemagne communiste

Berlin, 9 novembre 1989… Le mur est ouvert. La République démocratique allemande, dont l'existence ne tenait qu'à un mur, ferme boutique. Ce mur n’était cependant que la partie visible de l’iceberg. Dessous se cachait la Stasi, ce monstre tentaculaire de la guerre froide, cette police secrète à qui rien n’échappait. Deux hommes dirigeaient le monstre, Markus Wolf un intellectuel revenu après la guere en Allemagne en uniforme d'officier de l'armée rouge, et Erich Mielke, une brute rusée qui resta Staliniste jusqu'à la fin.

Plus importante que la Gestapo en terme d'effectifs

La Stasi était en terme d'effectifs beaucoup plus importante que la Gestapo nazie. Celle-ci avait 15 000 collaborateurs pour une population allemande d'environ 70 millions d'habitants, alors que la Stasi avait un effectif de 100 000 personnes dans les année 80 pour une population de 17 millions en Allemagne de l'Est.

Ostalgie

Et pourtant, plus de 20 ans après la fin de la dictature communiste en Allemagne de l'Est, beaucoup de jeunes allemands ont partiellement oublié ces années terribles en raison d'un enseignement défaillant. Le devoir de mémoire serait-il selectif? Suite

+ Les chefs de la Stasi
+ Stasi Témoignage. Le zippo de la Stasi

 

 

Copyright A-lire.info

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Focus

Valentine Zuber: le culte des droits de l'homme

Toute critique envers les droits de l'homme, même si elle est constructive, fait l'objet d'une désaprobation massive émanant essentiellement des milieux dits éclairés ou progressistes. Suite
Le culte des droits de l'homme. Gallimard. Collection Bibliothéque des sciences humaines


Vargas Llosa: le libéralisme se plie à la réalité au lieu d'essayer de forcer la réalité à se plier à lui

Le libéralisme, estime Vargas Llosa, n'est pas une idéologie, c'est à dire une religion laïque et démocratique, mais une doctrine ouverte qui évolue et se plie à la réalité au lieu d'essayer de forcer la réalité à se plier à elle". Suite
Mario Vargas Llosa. De sabres et d'utopies. Arcades. Gallimard.


Civisme au superlatif: la politique de sécurité sanitaire dans le monde transatlantique

Dans l'espoir de renforcer l'adhésion aux institutions politiques et de faire face à la désorganisation sociale engendrée par la crise épidémique, les démocraties sont de plus en plus tentées d'imposer un civisme au superlatif Suite

Patrick Zylberman. Tempêtes microbiennes. Gallimard


Finkielkraut : la défaite de la pensée

Des gestes élémentaires aux grandes créations de l’esprit, tout devient prétendument culturel et il est courant de nos jours de baptiser «culturelles» des activités « où la pensée n’a aucune part». La défaite de la pensée,essai d’Alain Finkielkraut publié en 1987 chez Gallimard n’a pas pris une seule ride et l’on pourrait facilement penser qu’il s’agit d’une réflexion sur le monde qui nous entoure.
Suite