Archives de catégorie : Etranger

Bonne table de la Costa Brava: la Xicra de Palafrugell

A la Xicra de Palafrugell
Quelle bonne table cette Xicra de Palafrugell, un vrai restaurant espagnol – pardon, il faut dire maintenant « catalan »- comme on les aime, avec une cuisine de produits sincère et goûteuse qui remettra du baume au coeur à tous ceux qui reviendront écoeurés du bétonnage de la Costa Brava.

On y passerait bien le début de l’après midi comme à l’époque où les déjeuners se terminaient, en Catalogne comme dans le reste de l’Espagne, dans les vapeurs de cigare, le verre de Carlos Tercero à la main. Mais c’est fini, les contrôles d’alcoolémie sont encore plus nombreux qu’en France. Alors on ne tentera pas le diable, et l’on se contentera de ce superbe déjeuner. Continuer la lecture

Lac de Patagonie

Chili: en route vers le Cap Horn

En route vers le Cap Horn au milieu des glaciers du grand sud chilien…

Les bâtiments de croisière qui font ce périple dans les fjords du sud-chilien ressemblent davantage à de gros yachts qu’à des paquebots. Chaque matin, et chaque après midi les passagers partent en excursion sur de petits dinghies qui zigzaguent entre les blocs de glace. Paysages vierges et vues inoubliables et authenticité garantie. C’est bien l’un des rares coins du monde qui n’est pas – encore – envahi par les touristes. Continuer la lecture

Chili: à la découverte de San Alfonso porte d’entrée de la Cordillère des Andes

San Alfonso près de Santiago du Chili est sans doute l’un des plus jolis villages de la Cordillère des Andes.

Peu connu du grand public, il offre de magnifiques spectacles au lever et au coucher du soleil car il est encaissé dans un canyon du Cajon del Maipo, le long d’un torrent boueux où l’on peut pratiquer le rafting. Mais la principale distraction est de monter à cheval ( nombreuses possibilités de location sur place ) et d’explorer les premiers contreforts des Andes. Il est préférable de se faire accompagner d’un guide. La Cascada de las Animas, un centre de loisirs offrant des hébergements, propose d’intéressantes formules tout compris.

L’un des lodges les plus spectaculaires est le Lodge Andino à quelques kilomètres du village, dans le lieu-dit El Ingenio. C’est une maison de maître transformée en lodge de luxe, où l’on peut  arriver en hélicoptère, mais il n’est malheureusement pas toujours facile de contacter la réservation de l’établissement. Mais si vous avez cette chance, n’hésitez pas . Continuer la lecture

Sur le Kurfürstendamm à Berlin

Berlin Kurfürstendamm

Sur le Kurfürstendamm à Berlin

Souvenirs du Kurfürstendamm

Le Kurfürstendamm, pendant toute la guerre froide avant la chute du mur de Berlin, était la grande avenue de Berlin-Ouest et il faut s’imaginer de nos jours le choc que l’on ressentait en arrivant jadis dans la partie occidentale de la ville après avoir traversé pendant prés de 200 kilomètres le sinistre glacis communiste.

Pendant le blocus de Berlin-Ouest,qui dura presque un an entre juin 48 et mai 49, les Etats-Unis et leurs alliés mirent sur place un pont aérien pour ravitailler les habitants et l’empêcher de tomber sous contrôle soviétique.
Les véhicules civils étaient controlés par la police populaire et les véhicules militaires des trois puissances occidentales France, Angleterre, et Etats-Unis, par les troupes soviétiques. Une ambiance cauchemardesque digne des meilleurs films d’espionnage. Continuer la lecture

A Valdivia sur les bords du fleuve

Chili: Valdivia au royaume du vert

Par beau temps les variations de vert, entre les pâturages, les forêts et les marais, sont une splendeur

Valdivia est au confluent de trois rivières, entourée de canaux de marais et les plages du Pacifique, à une vingtaine de kilomètres seulement de la ville, sont balayées par le vent. C’est une ville dynamique souvent frappée par de terribles tremblements de terre : on peut y faire des promenades en bateau d’une ou plusieurs heures et aller ensuite visiter, à une vingtaine de kilomètres, le fort de Corral théatre de l’un des derniers combats entre indépendantistes et soldats espagnols. Mais Valdivia peut aussi servir de porte d’entrée pour la région des lacs et des volcans qui ne sont qu’à une heure et demi de route.

Une lumière éclatante..quand il ne pleut pas

Une lumière éclatante ruisselle sur le paysage. Valdivia est l’une des villes les plus arrosées du Chili mais par beau temps les variations de vert, entre les pâturages, les forêts et les marais, sont une splendeur. C’est cette même sensation qu’avait du avoir jadis le conquistador et fondateur de la ville Pedro de Valdivia lorsqu’il écrivait au roi d’Espagne que Dieu avait voulu pouvoir dans cette région du monde  » à tous les besoins de l’homme ». L’herbe est si abondante, avait-il noté, qu’elle est capable de nourrir tout le bétail et tous les animaux domestiques.

Où se loger à Valdivia?

Il y de nombreux hôtels à Valdivia, mais l’un des plus agréables est le Villa del Rio. Il aurait certes besoin d’un coup de neuf, mais sa situation agréable au bord de l’eau, incline à l’indulgence. Les palmiers du jardin, face à l’embarcadère, lui donnent beaucoup de cachet. Il a en tout cas beaucoup plus de charme que l’hôtel Dreams un gratte ciel du centre ville, avec un décor minimaliste tristounet.

Où se restaurer à Valdivia?

Les meilleurs fruits de mer et de poissons sont au restaurant Valdiviano en face du marché fluvial (Calle Libertad 28). Le poisson cru, les moules, et les petites coquilles Saint-Jacques ( ostiones) sont superbes. Pour de la viande grillée, la Parilla Thor (Arturo Prat 653) est excellente, avec un bon choix de morceaux. Quant aux amateurs de chocolat et de pâtisseries, ils devraient aller chez Entrelagos (Vicente Perez Rosales 640). Le café Hausmann cité dans de nombreux guides comme une halte incontournable n’était plus en 2015 aussi bon que jadis.

Sur la plage de Maitencillo en été

Maitencillo (Chili): movida sur les bords du Pacifique

Maitencillo est une station balnéaire où l’on fait la fête en saison, avec une population jeune et trendy, bien moins familiale qu’à Zapallar, la station chic de la côte Pacifique, à la hauteur de Santiago. Pour s’amuser jusqu’à l’aube en plein été, c’est à Maitencillo qu’il faut aller.
Le climat cependant y est similaire, à celui de Zapallar L’eau y est glaciale pour les Européens même en plein été. Treize ou quatorze dégrés en moyenne, avec en prime des bancs de brume qui occultent souvent le soleil pendant la matinée mais également une bonne partie de l’après-midi.
Fernando (1) un homme d’affaires de Santiago, loue chaque année une villa dans un domaine privé accroché aux collines qui bordent la plage. La maison est impeccablement entretenue, avec une belle pelouse, une piscine, et des massifs de fleurs ponctués de conifères, taillés avec soin.  » Impossible de venir ici en dehors de l’été, dit-il, c’est glacial ». La propriété est pourtant de belle apparence…mais elle n’a aucune isolation. Impossible de la chauffer convenablement.
Il y a deux Maitencillo: celui des domaines privés à quelques kilomètres des plages avec de belles villas dominant le Pacifique et le Maitencillo du bord de mer, encombré de bungalows en bois et autres constructions hetéroclites édifiés sans aucun plan d’urbanisme et hérissés de poteaux et de fils électriques. Mais la plage est bondée de jolies filles et les vaguelettes du Pacifique permettent à cet endroit de s’initier au surf.
Le soir, les beautiful people se retrouvent au Puntamai, le meilleur restaurant de fruits de mer et de poissons du coin. Les deux salles au rez de chaussée et à l’étage ne désemplissent pas en saison, avec cette incomparable ambiance « latino » que l’on ne retrouve nulle part ailleurs qu’en…Amérique Latine, un mélange de charme, de gaieté, et d’insouciance. Cela fait oublier la mer glaciale et le bord de mer peu alléchant.
Pour se loger, tous ceux qui ne voudront pas descendre au Marbella Resort,n’auront que l’embarras du choix pour trouver des « cabanas »(bungalows) pour passer la nuit, dans des conditions de confort très variables.

1. Le prénom a été changé

Le Cajon del Maipo près de Santiago du Chili

Rafting au Chili dans un torrent de la cordillère des Andes

 

Faire du rafting au Chili, sur un torrent boueux de la cordillère des Andes, dans un canyon où l’on peut apercevoir, même en plein été, les sommets enneigés des montagnes est une expérience inoubliable.

Et cette expérience est -presque- à la portée de tout le monde, près de Santiago du Chili, dans le Canyon du Maipo, Cajon del Maipo en espagnol. Les touristes sont équipés de gilets de sauvetage et de casques de protection, accompagnés de moniteurs spécialisés dans ce genre d’activités. Ce sont en général des garçons du pays, qui connaissent par coeur le cours du Maipo, ce torrent impétueux qui dévale de la cordillère dans cet étroit canyon où les habitants de Santiago du Chili viennent chercher la fraîcheur pendant les mois d’été, à l’ombre d’arbres gigantesques. Ils y prennent aussi une grande bolée d’air pur car la capitale chilienne est malheureusement de plus en plus souvent écrasée par la pollution.

La descente du torrent n’est pas sans danger et il existe le long de la route qui longe ses flots boueux de petites structures qui proposent leurs services aux amateurs de rafting. Faute de bien connaître la zone, autant aller au centre le plus réputé de la région, la Cascada de las animas, dans le petit village de San Alfonso, presque au bout du Canyon, où se trouvent encore quelques belles villas en bois et adobe du début du 20e siècle, dont la structure souple résiste mieux aux tremblements de terre que beaucoup de bâtiments en dur. Pour du rafting au Chili dans la cordillère des Andes, San Alfonso est un point de départ idéal.

Rafting près de Santiago du Chili

Rafting dans le Cajon del Maipo près de Santiago du Chili

La Cascada de las animas est un centre de loisirs installé dans une réserve écologique de plus de 3600 hectares qui propose toute une gamme d’activités comme le rafting ou le trekking mais aussi des balades à cheval qui vont de la simple promenade jusqu’à la traversée, pendant quelques jours, de la Cordillère des Andes, direction l’Argentine toute proche. Une expérience exceptionnelle destinée bien sûr aux bons cavaliers. Les autres sans doute frustrés de ne pas pouvoir avoir ces joies prendront peut-être la décision d’apprendre à monter, une fois revenus chez eux. Pourquoi d’ailleurs, ne profiteraient-ils pas de l’occasion et ne commenceraient-ils pas tout de suite pendant leur séjour au Chili. San Alfonso est l’endroit idéal au Chili pour faire du cheval et du tourisme d’aventure.

Nouvelle-Zélande: balades à Auckland

Au centre d'Auckland

Au centre d’Auckland en Nouvelle-Zélande

Pour qui sait éviter les hordes de touristes qui débarquent par milliers des bateaux de croisière et se précipitent près de Queenstreet dans les magasins freeshop, Auckland sera bien plus qu’une ville d’étape. On y découvrira un pays aimant la vie, avec une ambiance sui generis, mélange de monde anglo-saxon et latin. Restaurants en bord de mer, cuisine de tous les continents,terrasses à l’air libre, dans un environnement reposant pour l’oeil. Un dépaysement garanti avec certains pays européens.

Auckland, la plus grande ville de Nouvelle-Zélande est tournée vers l’océan pacifique, la voile et le yachting, avec une atmosphère détendue qui charmera tous les visiteurs. Les Néo-Zélandais prennent le temps de vivre. « C’est moins stressant qu’à Séoul, moins compétitif » explique un chauffeur de taxi sud coréen venu travailler dans la ville.

La Nouvelle Zélande est un pays d’immigration. »C’est pas bon, actuellement, en France » explique un jeune garçon d’Amiens, travaillant comme serveur dans un beau restaurant du port. Continuer la lecture

Chili: San Alfonso, village de la Cordillère des Andes, près de Santiago

Dans le village de San Alfonso, dans la cordillère des Andes

Une rue de San Alfonso, un village de la cordillère des Andes près de Santiago du Chili

San Alfonso près de Santiago du Chili est sans doute l’un des plus jolis villages de la Cordillère des Andes.

Peu connu du grand public, il offre de magnifiques spectacles au lever et au coucher du soleil car il est encaissé dans un canyon du Cajon del Maipo, le long d’un torrent boueux où l’on peut pratiquer le rafting. Mais la principale distraction est de monter à cheval ( nombreuses possibilités de location sur place ) et d’explorer les premiers contreforts des Andes. Il est préférable de se faire accompagner d’un guide. La Cascada de las Animas, un centre de loisirs offrant des hébergements, propose d’intéressantes formules tout compris. Continuer la lecture

Berlin: l’hôtel Adlon et l’histoire allemande

L'hôtel Adlon de Berlin

Berlin: l’hôtel Adlon, à deux pas de la porte de Brandebourg

Il faut connaitre l’histoire de l’Allemagne pour apprécier la situation de l’hôtel Adlon, qui était à l’époque de la guerre froide, à quelques dizaines mètres du rideau de fer, dans la partie communiste de l’ancienne capitale du Reich. On descend à l’hôtel Adlon pour rêver, s’évader,  penser au passé, car l’hôtel Adlon est un lieu mythique, un must pour tous ceux qui vont à Berlin, et qui en ont les moyens. Magnifiquement reconstruit à la réunification de l’Allemagne,il est un point de départ idéal pour visiter l’ancien Berlin-Est devenu le poumon de la capitale allemande- bien que certains trouvent davantage de charme à l’ancien Berlin Ouest autour du Kurfürstendamm. Continuer la lecture