Archives de catégorie : Voyages-en-Europe

Allemagne: dormir dans le château de La Belle au bois dormant

Le château de la Belle-au bois-dormant en Allemagne

Le château de la Belle-au bois-dormant en Allemagne

Dormir dans le château de La belle au bois dormant des frères Grimm? C’est possible dans la Hesse, au nord de Frankfurt, près de la petite ville de Hofgeismar. C’est là que s’élève, près d’une mystérieuse et épaisse forêt, le château de la légende, le Sababurg, entouré au 16e siècle par une haie d’épines de 5kms de long et de 2 mètres de haut.

La tradition populaire allemande situe la légende de La belle au bois dormant, version Grimm, dans ce château, après avoir été envahi et détruit au XVIIè siècle par les troupes françaises, a vu renaître des des buissons de rosiers blancs où les habitants avaient vu jadis le signe manifeste de l’existence de la légende. Certains rosiers plus que tricentenaires subsistent encore autour du château qui se trouve dans un parc naturel, et une réserve zoologique où il y a de vrais loup;il a été transformé en hôtel et y loger est un moment hautement romantique. Continuer la lecture

Berlin: l’hôtel Adlon et l’histoire allemande

L'hôtel Adlon de Berlin

Berlin: l’hôtel Adlon, à deux pas de la porte de Brandebourg

Il faut connaitre l’histoire de l’Allemagne pour apprécier la situation de l’hôtel Adlon, qui était à l’époque de la guerre froide, à quelques dizaines mètres du rideau de fer, dans la partie communiste de l’ancienne capitale du Reich. On descend à l’hôtel Adlon pour rêver, s’évader,  penser au passé, car l’hôtel Adlon est un lieu mythique, un must pour tous ceux qui vont à Berlin, et qui en ont les moyens. Magnifiquement reconstruit à la réunification de l’Allemagne,il est un point de départ idéal pour visiter l’ancien Berlin-Est devenu le poumon de la capitale allemande- bien que certains trouvent davantage de charme à l’ancien Berlin Ouest autour du Kurfürstendamm. Continuer la lecture

Portofino tient dans un mouchoir de poche

Portofino tient dans un mouchoir de poche et on s’en rend compte immédiatement en arrivant en bateau dans la petite crique.

Mais rien n’a été défiguré dans le petit village où s’amarrent maintenant certains des plus beaux yachts du monde. On y trouve encore des boutiques d’alimentation avec des étals de fruits, de petits bistrots, et des restaurants chics comme le Chuflay qui dépend du Splendido un palace couteux agrippé aux collines dominant la crique. Un enchantement unique en Méditerranée.

Le port de Portofino Continuer la lecture

Les femmes de pêcheurs de Camogli

La plage de galets de Camogli en été

« La maison des femmes » : Camogli sur la côte ligure.

Les femmes de pêcheurs guettaient de leurs fenêtres leurs époux qui revenaient au bercail. D’où le nom de Camogli(contraction de « casa delle mogli » « la maison des femmes ») qui vient des maisons de pécheurs qui bordent le rivage. Camogli en Ligurie est un petit port de pécheurs qui n’a rien perdu de son authenticité: les Trattorias proposent encore de bons plats de grand-mère, et la plage de galets n’est pas trop bondée le matin en été Continuer la lecture

Costa Brava: l’envers du décor de la calella de Palafrugell

Une image idyllique de la Calella de Palafrugell

Tout le monde connait, sur la Costa Brava, cette image  de la Calella de Palafrugell avec ses bateaux sur le sable, et ses maisons blanches. Une vision bien idyllique de l’un des plus beaux endroits de Catalogne maintenant entouré, et écrasé par l’urbanisation.

Cette ravissante Caleta, devenue Calella en Catalan, est cernée, par des centaines, des milliers d’appartements ou de petites maisons de vacances agrippées aux collines. On cherche en vain la petite route qui descendrait à la mer, bienheureux en fin de compte de trouver une place de parking pour emprunter à pied la promenade bétonnée qui descend vers la mer. Vestiges du passé, quelques belles propriétés sont encore égarées sur les rochers de la côte, mais on les prend d’abord pour des musées ou des hôtels, tellement elles semblent incongrues au milieu de ces logements de vacances. Continuer la lecture

A la poursuite de l’Espagne authentique: les villages médiévaux de Catalogne

Une rue de Pals, village médiéval de Catalogne

L’Espagne a heureusement encore des trésors cachés, comme ces villages médiévaux de Catalogne, que l’on découvre un peu par hasard à quelques kilomètres des côtes bétonnées de la Costa Brava

Ces villages médiévaux restaurés avec beaucoup de soin sont vraiment étonnants et on a l’impression de se promener dans un décor de film. Surtout quand on surprend au détour d’une ruelle, une odeur de braise, prélude, dans quelque auberge, à des viandes grillées pour le déjeuner. Continuer la lecture

Bonne table de Catalogne: la Xicra de Palafrugell

Au restaurant Xicra de Palafrugell

Quelle bonne table cette Xicra de Palafrugell, un vrai restaurant espagnol – pardon, il faut dire maintenant « catalan »- comme on les aime, avec une cuisine de produits sincère et goûteuse qui remettra du baume au coeur à tous ceux qui reviendront écoeurés du bétonnage de la Costa Brava.

On y passerait bien le début de l’après midi comme à l’époque où les déjeuners se terminaient, en Catalogne comme dans le reste de l’Espagne, dans les vapeurs de cigare, le verre de Carlos Tercero à la main. Mais c’est fini,  les contrôles d’alcoolémie sont encore plus nombreux qu’en France. Alors on ne tentera pas le diable, et l’on se contentera de ce superbe déjeuner. Continuer la lecture

Cadaqués a du plomb dans l’aile

Cadaqués, le petit village de pêcheurs qui faisait rêver tout le monde dans les années 70 à du plomb dans l’aile. Choses vues dans un petit paradis perdu

Des touristes devant une boutique de Cadaques

« Ca ne peut pas continuer comme ça, se plaint la patronne d’un petit restaurant du port. Nous sommes un petit village de 2000 habitants et il n’y a pas assez de places de parking pour accueillir tous les touristes. En été, la police installe des déviations quand les parkings sont pleins, et les visiteurs n’ont qu’à faire demi-tour. La municipalité dit qu’elle n’a pas d’argent pour construire d’autres emplacements. » Continuer la lecture

Un grand classique sur la route de la Costa Brava,l’hotel Empordà de Figueres

La salle à manger de de l'hôtel Emporda de FigueiresUn grand classique que cet hôtel Empordà à l’entrée de Figueres ( Ex Figueras), où  tout le monde où presque s’arrétait , jadis, coté Catalogne après avoir passé la frontière espagnole. Un grand nom sur la route de la Costa Brava avant que l’autoroute ne passe à quelques kilomètres de là.  Mais l’hôtel est toujours là, avec son restaurant El Motel, sa déco années 60, ses garcons à épaulettes, une belle clientèle et une histoire de plus de 50 ans.

C’est en 1961 que l’Emporda vit le jour, mais le plus extraordinaire de l’histoire, est que l’actuel propriétaire de l’hötel, Jaume Subiros, y avait été embauché comme Bell Boy à l’age de onze ans. Continuer la lecture

Restaurants de Madrid: les ravages de la mondialisation

De nombreux restaurants de Madrid ont disparu remplacés par des enseignes sans cachet

Qualité en baisse, prix en hausse, voire carrément abusifs dans certains restaurants, sans compter une vague effrénée de mondialisation qui a fait disparaître de nombreux bistrots remplacés par des enseignes sans cachet, c’en est fini d’un certain Madrid. Il reste, malgré la crise, la soif de vie des Espagnols, leur amour de la fête, et de la vie nocturne, mais la ville a perdu beaucoup de son panache. Continuer la lecture