La photo minimaliste

L’art de la photo révèle en chaque photographe ses goûts profonds. Pour l’un ce sera le portrait, les grands espaces, la ville ,la photo animalière….mais toutes ces options peuvent se couler, se fondre et être interprétées par un courant artistique né dans les années 60 : la photo minimaliste

Maîtres en la matière, Bernd et Hilla Becher qui initieront (entre autre) l’école de Düsseldorf en plus d’enseigner aux Beaux-Arts. La photo minimaliste, c’est une esthétique simple qui a l’avantage d’éduquer l’oeil, de tirer profit du moindre détail. Quand il n’y a rien, il y a toujours quelque chose a saisir, fixer. C’est ce qui rend cette façon de voir et de photographier passionnante et jouissive!. Le photographe devient une sorte de détective à l’affût du moindre indice! Avec la photo minimaliste, l’oeil accroche l’ombre, le détail, la forme qui change tout ! Encore faut-il savoir regarder et accrocher l’essentiel.

L’ouvrage de Denis Dubesset  » Les secrets de la photo minimaliste » détaille de manière très didactique les façons de concevoir une photo minimaliste et de la mettre en scène. Au delà du propos technique, clair et précis comme le choix du matériel, les règles du cadrage, le post-traitement…et d’exemples photos dûment commentés, et anotés ( faire et surtout ne pas faire ) l’auteur replace astucieusement cette manière de concevoir les images dans un courant artistique née de l’expressionnisme abstrait. Un avant-propos passionnant avec par exemple en peinture, les oeuvres de Jackson Pollock, Sol Lewitt ; en sculpture, celles de Brancusi. Un concept fondateur que résume la fameuse expression de l’architecte Ludwig Mies Van der Rohe représentant du Bauhaus : « less is more » ( moins c’est plus ). Tout un art et aussi une discipline de vie….

Dominique Larue

Les secrets de la photo minimaliste , Denis Dubesset aux éditions Eyrolles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *