www.a-lire.info
Le magazine des livres

Des livraisons d'armes clandestines a but humanitaire


Depuis le Printemps Arabe, les flux clandestins d’armement léger et de petit calibre semblent évoluer à la fois dans leur perception mais également dans leur médiatisation. Alors que pendant la Guerre Froide ou encore pendant la décennie 1990 sur le continent africain, les transferts illicites d’armement étaient soit totalement clandestins soit couverts par le seau gouvernemental, ces mouvements acquièrent désormais un aspect presque « humanitaire ».

Trafic d'armes: des livraisons à des populations en détresse.

Au moment où les travaux de négociation à New-York du futur Traité sur le Commerce des Armes (TCA) se terminent sur un échec, les livraisons clandestines d’armes sont considérées de plus en plus comme une aide apportée à des populations rebelles en détresse, et par conséquent comparables à des convois de nourriture ou de médicaments. Nécessaires, ces livraisons s’opèrent en Libye par voie aérienne en divulguant très clairement les intermédiaires qataris et saoudiens désireux de montrer leur implication dans la gestion de la crise. Les armes sont transportées par camions et bateaux jusqu’à Misrata et reviennent à la fin du conflit sur Benghazi avant d’être à nouveau acheminées au profit des rebelles syriens.

Trafic d'armes: les livraisons à la Syrie

Tout lecteur régulier de la presse européenne a ainsi pu suivre les filières clandestines, et ce même lecteur apprendra ainsi en Juillet 2012 que la Turquie aide à la livraison d’armes par sa frontière orientale, tandis que d’autres armes pénètrent par l’Irak et que le Conseil National Syrien supplie les pays occidentaux d’armer l’Armée Syrienne Libre (ASL) à Homs, Damas et Alep.

Trafic d'armes: des livraisons d'armes à but "humanitaire"

Cette évolution dans la perception même des livraisons clandestines d’armes à vocation humanitaire et dans le but de favoriser l’installation des démocraties dans le monde montre un changement de position dans l’acceptation de ces mouvements clandestins, y compris par l’opinion publique internationale. Il convient donc, pour les pays qui les effectuent, de s’adapter comme l’a fait le Royaume-Uni où a été créé le Conflict Armament Research. Ce centre étudie les mouvements clandestins d’armes légères et de munitions pour pouvoir canaliser leurs flux en conseillant les Etats, les gouvernements et les organisations internationales par le biais d’expertises à différents niveaux. Les mécanismes des transferts illicites d’armement deviennent par ce biais réellement un marché novateur.

Pour en savoir plus :

Jean-Charles Antoine
Au cœur du trafic d’armes. Des Balkans aux banlieues
Editions Vendémiaire, 230 pages, Paris.

Copyright A-lire.info

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous êtes sur la version mobile de A-lire.info

De nombreuses livraisons d'armes clandestines sont effectuées en soutien d'actions dites "humanitaires"