www.a-lire.info
Le magazine des livres

 

Un choix de livres sur les Nazis du troisième Reich

Crime et utopie, une nouvelle enquête sur le nazisme,

Le totalitarisme n'est jamais qu'une utopie qui a eu les moyens de réaliser sa logique mortifère. Dans Crime et utopie, une nouvelle enquête sur le nazisme, publié chez Flammarion, Fréderic Rouvillois professeur de droit public à l'université Paris-Descartes, met à jour les points communs entre les totalitarismes les plus meurtriers du 20e siècle, l'Allemagne nazie, l'Union soviétique de Staline, le Cambodge des Khmers rouges et la Yougoslavie de la purification ethnique, des régimes criminels partis d'une utopie, la volonté d'établir une société parfaite. Suite


La fuite et la capture de l'ancien commandant d'Auschwitz

Rudolf Höss, ancien commandant du camp de concentration d'Auschwitz, prit la fuite vers le nord de l'Allemagne, lorsque l'armée rouge arriva aux portes de Berlin. Convaincu que l'Allemagne n'avait pas encore dit son dernier mot, il voulait continuer la lutte aux cotés de Himmler. Mais le Reichsführer lui annonça que tout était fini. " Sauve qui peut était le mot d'ordre" dira Höss dans ses mémoires. Suite
homas Harding. Hanns et Rudolf. Comment un juif allemand mit fin à la cavale du commandant d'Auschwitz. Flammarion


Nazis
Des soldats et officiers nazis racontent sans état d'âme leurs atrocités

Soldats, un livre publié chez Gallimard, dans la collection Essais, est l'un des meilleurs documents publiés en France sur l'état d'esprit des soldats et officiers allemands pendant la guerre. Il consacre la plus grande partie de ses quelque 500 pages à retranscrire les parties les plus significatives des écoutes réalisées par les services de renseignement américains et anglais sur les conversations de soldats prisonniers sur la violence, la technique d'extermination, les femmes ou le Führer. Suite
Harald Welzer et Sönke Neitzel. Soldats. Gallimard.


Nazis
Le congrès du parti à Nuremberg

Les manifestations de masse organisées de nuit à Nuremberg au gigantesque centre de congrès du parti nazi dont la construction avait été confiée à Albert Speer, l'architecte du Führer, étaient en partie destinées à cacher dans l'obscurité les bedaines et le manque de discipline des petits et moyens fonctionnaires nazis qui "engraissés par leurs prébendes" avaient pris une respectable bedaine. Dans ses mémoires publiées chez Fayard, le dirigeant nazi écrit que la Wehrmacht, les SA et le Service du Travail savaient défiler et faisaient une grosse impression sur Hitler, mais que ceux qu'on appelait les "administrateurs" du parti n'étaient même pas capables de former correctement les rangs. " La division chargée de l'organisation du Congrès du Parti écrit-il cherchait désespérément une solution à ce douloureux problème qui avait provoqué des remarques ironiques de la part de Hitler, quand me vint l'idée salvatrice: "Faisons-les donc, proposai-je, défiler de nuit". Ces mémoires de Speer sont publiées chez Fayard. Suite
Albert Speer. Au coeur du troisième Reich. Fayard.


Nazis
Les Nazis droguaient leurs soldats

L'infanterie allemande n'a pas été la seule à être gavée de drogue dans les moments difficiles. La «pilule magique», surnommée la pilule de Goering,a été généreusement distribuée aux conducteurs de chars et à la Luftwaffe du Maréchal Goering dont une biographie a été récemment publiée chez Perrin. Les écoliers des jeunesses hitlériennes affectés à la défense aérienne recevaient également leur ration de Pervitin. Vers la fin de la guerre, les Nazis travaillaient d'arrache-pied à une nouvelle drogue encore plus efficace...
Lire la suite


Nazis
Les archéologues au service de l'entreprise d'épuration raciale dans l'Europe occupée.

Les nazis ont mobilisé pendant le troisième Reich de nombreux archéologues pour justifier leurs conquêtes en affirmant que les territoires qu'ils annexaient étaient anciennement peuplés de populations germaniques. On retrouvera ainsi au service de l'archéologie nazie, comme le rapporte Laurent Olivier dans Nos ancêtres les germains, paru chez Tallandier, non seulement d'éminents archéologues allemands mais également des français. Laurent Olivier est conservateur en chef du patrimoine en charge des collections celtiques et gauloises au Musée d'Archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye.
Suite
Laurent Olivier. Nos ancêtres les germains. Éditions Tallandier

Editeur:A-lire.info/Jacques Kaufmann

Vous êtes sur la version mobile de A-lire.info

Nazis. L'organisation "Odessa".Mythe ou réalité?

L'organisations d'anciens SS Odessa, qui aurait organisé la fuite des dirigeants nazis, et fut rendue célèbre par le chasseur de nazis, Simon Wiesenthal ne serait-elle qu'un mythe? Heinz Schneppen, ancien ambassadeur de la République fédérale allemande au Paraguay, montre, documents d'archives à l'appui, dans un livre non traduit en français ( on se demande d'ailleurs pourquoi) qu'on est plus près, dans cette affaire, de la fiction que de la réalité. Odessa und das vierte Reich déboulonne ainsi pas mal de pseudo-vérités historiques sur la fuite des nazis vers l'Amérique Latine. Les auteurs de fictions "inspirées de la réalité" devront peut-être à l'avenir revoir leur copie.

Heinz Schneppen. Odessa und das vierte Reich. Metropol Verlag.


La traque de Eichmann

Eichmann en arrivant à Buenos-Aires en 1950 avait l’équivalent de 480 euros en poche. Et trois ans plus tard, le fugitif qui avait trouvé du travail comme ingénieur topographe dans le nord de l’Argentine grâce à un réseau de sympathisants nazis, vivait seul, sans électricité, ni eau courante,loin de toute épicerie et du premier bureau de poste. Suite


Skorzeny à la recherche du trésor nazi?

Skorzeny patron du commando qui avait libéré en 1943 Mussolini à la demande d'Hitler passa lui aussi à Buenos-Aires pour récupérer une partie du trésor nazi que Bormann, selon la vulgate, aurait envoyé en Argentine. Du moins selon la version véhiculée pendant de nombreuses années par divers auteurs, dont l'américain Glenn Infield dans sa biographie de Skorzeny (Editions Perrin).

 




 


 

Heidegger, ecrits politiques