www.a-lire.info
Le magazine des livres

 

Les bonnes ventes de Leica

 

Leica et Nikon, deux conceptions de la photo et surtout du Marketing .

Les Leica malgré leurs prix astronomiques se vendent très bien, pendant que Nikon patine. D'un coté de l'extrême qualité réaffirmée pendant des décennies, et de l'autre un marketing qui dévalue d'excellents produits en présentant des nouveautés à un rythme infernal.

La compagnie japonaise qui prévoyait d'engranger 9 milliards de Yens de bénéfice au cours du premier trimestre 2014 n'en a finalement obtenu que 6. Et le reste de l'année, selon les spécialistes, ne se profile guère mieux. Les ventes des hybrides sont particulièrement décevantes aux Etats-Unis et en Europe. Et les ventes de Smartphone, avec appareil photo, détournent les consommateurs du marché.

Nikon pense améliorer la situation en privilégiant certains axes de développement,grace notamment à de nouveaux reflex "entrée de gamme" mais le mal ne serait il pas plus profond? le consommateur ne serait il pas, en réalité, fatigué de dépenser plusieurs centaines d'euros dans un boîtier reflex ( sinon quelques milliers pour le haut de gamme) pour découvrir deux mois plus tard que le fabriquant de son merveilleux appareil va bientôt très rapidement en sortir un autre encore légèrement plus performant.

Les slogans publicitaires de Nikon se télescopent les uns les autres et peuvent provoquer chez certains acheteurs potentiels une certaine lassitude. Comment choisir entre le Nikon 1V3 ("Je suis le maître de la vitesse") et le Nikon 1J4 (" je suis la vitesse à l'état pur")? Entre les deux...mon coeur balance !!

Et pourquoi acheter du haut de gamme puisqu'il sera déprécié très rapidement par l'arrivée d'un nouveau modèle. Perte d'argent et plus grave, perte de motivation pour acheter le nec plus ultra-que l'on est sûr de se retrouver " à la traîne" en quelques mois. Nikon Rumors qui annonce, plusieurs mois avant, les sorties des produits Nikon est là qui veille...

Et les ventes de Leica dans tout cela? Eh bien c'est tout le contraire. Le haut de gamme est cher, très cher même, mais l'acheteur est sur que son appareil ne perdra pas de sa valeur d'ici quelques mois. Les détracteurs de Leica M ont beau affirmer qu'il faut plusieurs mois d'apprentissage pour apprendre a se servir du télémètre, que le niveau maximum d'ISO n'est pas satisfaisant, et que quelques images par seconde en mode rafale est ridicule vu le prix du boîtier, le marché suit, d'autant plus qu'acheter un Leica M pourrait même être considéré comme un investissement... les collectionneurs s'arrachent les anciens modèles. Et ajuster le focus au télémètre est souvent plus rapide, dans certaines situations, qu'attendre que l'autofocus se stabilise- du moins pour la moyenne gamme des Reflex.

A la différence de Nikon, les dirigeants de Leica peuvent dont être satisfaits de leurs ventes: le chiffre d'affaires pour 2012/13 était de 270 Millions d'euros et l'objectif pour les années qui viennent est d'au moins 500 Millions. Les acheteurs de Leica seraient-ils victimes de cécité? Tout le contraire.

Bien sur il y a quelques domaines, ou le haut de gamme de Nikon ou de Canon est indispensable: si l'on veut couvrir les yeux olympiques par exemple, ou traquer la faune avec un 600 mm.

Mais pour tout le reste, le Leica est au top. Même du point de vue technique: quel fabriquant propose un objectif 50 mm à f/0.95 ? Au top, et psychologiquement rassurant et c'est cela qui motive l'acte de vente.

Copyright www.a-lire.info 2014

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous êtes sur la version mobile de A-lire.info

Les appareils photo Leica, notamment les celèbres boitiers M, sont les plus chers du monde, mais ils se vendent très bien. Pendant ce temps les ventes de Nikon patinent..




 


 

Heidegger, ecrits politiques