Archives mensuelles : avril 2015

Fonctions des cloches dans la société traditionnelle

Fonctions des cloches dans la société traditionnelle

par Bernard RICHARD*

Traditionnellement, les cloches de l’église exercent une fonction essentielle dans la communication, dans l’information publique : comme signal sonore, elles sont un moyen d’annonce, ou de convocation aux fins d’annonce, et par là elles sont un objet et une source de pouvoir. Ainsi leur maîtrise peut-elle vite devenir un enjeu de pouvoir, et une question d’honneur et de considération. Leurs sonneries exercent des fonctions religieuses, communautaires et familiales, simultanément ou successivement. Continuer la lecture

Communisme: l’Allemagne derrière le mur

Un cimetière de voitures est-allemandes

Un cimetière de voitures est-allemandes

Un magnifique livre chez Taschen: la collection est-allemande du Wende Museum de Los Angeles

Jamais aucun livre n’avait illustré d’une manière aussi complète la vie dans  l’Allemagne communiste, avant la chute du mur de Berlin, et ce lourd volume de près de mille pages, des éditions Taschen, nous entraine dans un passionnant voyage dans le passé.

Le grand public connait la sinistre Stasi ( les services secrets du régime) mais la dictature communiste en Allemagne de l’Est n’avait pas seulement pour but de faire disparaitre toute opposition au régime: le but ultime était d’aboutir à la création d’un homme nouveau entièrement dévoué au collectif. L’enfant était ainsi pris en main dès sa naissance, d’abord jeune pionnier, puis membre de la FDJ, organisation de jeunesse du parti au pouvoir, chaque nouvel engagement étant rythmé par des cérémonies et des professions de foi. Mais ce n’est qu’un des innombrables moments de vie que l’on retrouve dans ce livre. Continuer la lecture

La glorification de la défaite de Napoléon à Waterloo

Comment la défaite de Napoléon à Waterloo devint dans l’imaginaire français un fait d’armes glorieux.

Au 19e siècle, Waterloo est devenu en France – et même hors de France – le prototype de la défaite glorieuse moderne, écrit Jean-Marc Largeaud,  maitre de conférences à l’université de Tours, dans le catalogue de l’exposition Waterloo de  la bibliothèque Paul-Marmottan de Boulogne-Billancourt. On serait tenté d’ajouter:  pas seulement au 19e siècle. Ces vers de Victor Hugo, et les noms de Blücher et de Grouchy, résonnent encore dans la mémoire de nombreux écoliers du 20e siècle, auxquels leurs professeurs demandaient d’apprendre par cœur la célèbre tirade des Châtiments Continuer la lecture