Archives mensuelles : décembre 2016

Baverez: danser sur un volcan

Le diagnostic est sans appel et Nicolas Baverez a même trouvé un nouveau concept pour expliquer la dislocation de notre système de valeurs: la disruption, un terme, explique t-il, emprunté à la géologie des plaques.

Baverez décrit un monde qui explose de toutes parts sans que personne ne puisse prévoir et maitriser les évènements. Face à de telles secousses, une seule chose semble certaine, ce n’est pas avec les remèdes d’hier que l’on pourra affronter les défis du 21e siècle.

Baverez a l’esprit de synthèse: » Angélique (…) l’Europe veut croire qu’elle a dépassé l’histoire, en cultivant l’utopie de la paix perpétuelle par le désarmement; elle rêve de la fin de la production et du travail grâce à la manne illimitée des Etats-providence et, pour finir, de l’arrêt du progrès avec l’avènement du principe de précaution ».

Un livre à lire pour y voir plus clair. Mais à nous finalement de trouver les solutions. Baverez reconnait lui même en conclusion que les « conséquences de ces immenses bouleversements restent ouvertes ».

Nicolas Baverez. Danser sur un volcan. Albin Michel

baverez

Enregistrer

Enregistrer

L’Herbier de Basilius Besler aux éditions Taschen.

L’Herbier de Basilius Besler

Etre sensible et réceptif à la beauté, c’est avant tout voir, regarder, ressentir la nature: une activité accessible par tous et qui connaît un regain eu égard à l’agitation du monde… On l’a compris : plantes, fleurs, arbres sont là aussi pour nous faire du bien.
Le succès des livres de botanique s’enorgueillit aujourd’hui d’un représentant fameux historiquement: l’Hortus Eystettensis de Basilius Besler, un herbier illustré édité pour la première fois en 1613. L’origine? Une passion d’un prince-évêque bavarois: Johann Konrad Von Gemmingen pour le jardin de son château de Saint-Willibald à Eichstätt. Quand on dit jardin, comprenons plutôt huit espaces organisés autour de « trésors botaniques » qui donneront naissance à une collection de gravures regroupant 90 familles 340 genres de plantes. Des illustrations qui feront dire plus tard à Carl von Linné ,l’illustre botaniste et zoologiste, qu’on tient là « une oeuvre incomparable » .
Ce catalogue illustré à survécu au jardin du prince-évêque et Taschen a à coeur de nous le faire découvrir en près de six cents pages. Organisé autour des quatre saisons, l’ herbier de Basilius Besler révèle dans les moindres détails les caractéristiques des espèces végétales qui composaient le jardin du prince-évêque.
Un jardin extraordinaire, devenu avec le temps le témoignage d’un passé enfui et rêvé…

Dominique Larue

Beauté Botanique L’Herbier de Basilius Besler , éditions Taschen Bibiotheca Universalis avec les textes de Werner Dressendörfer et Klaus Walter Littger. www.taschen.com

L'herbier de Basilius Besler