Les oeuvres de Foucault dans la Pléiade

Michel Foucault dans la Pléiade.

La bibliothèque de la Pléiade de Gallimard comporte maintenant une édition en deux volumes des oeuvres de Michel Foucault, publiée sous la direction de Fréderic Gros, avec Daniel Defert, Jean-François Bert, Daniel Defert, François Delaporte, Frédéric Gros, Bernard Harcourt,, Martin Rueff, Philippe Sabot, Michel Senellart. Index par Arianna Sforzini et Daniele Lorenzini.

« Michel Foucault n’a pas inventé une nouvelle philosophie: il a inventé une nouvelle manière de faire de la philosophie. Il a réélaboré des notions qui sont devenues autant de balises pour des chemins de recherche: archéologie, généalogie, problématisation (…)Son oeuvre est difficile à situer:philosophie,histoire,littérature, fiction? Le plus remarquable,c’est qu’elle refuse toute spécialisation en s’appuyant pourtant sur une érudition ahurissante », écrit Gros dans une introduction de quelques pages à ces deux volumes.

Gros, archicube comme Foucault, et professeur de faculté, est l’auteur d’un excellent Que sais-je sur Foucault, qui fait partie avec le livre de Paul Veyne ( Foucault, sa pensée sa personne) des ouvrages de base à posséder pour aborder l’oeuvre du philosophe.

Le tome I des oeuvres de Foucault contient : introduction, chronologie, note sur la présente édition — Histoire de la folie à l’âge classique, suivi de Mon corps, ce papier, ce feu et de La folie, l’absence d’œuvre — Naissance de la clinique, une archéologie du regard médical — Raymond Roussel — Les mots et les choses, une archéologie des sciences humaines — Notices et notes. Numéro 607 de la collection.
Le tome II contient : chronologie, avertissement — L’archéologie du savoir — L’ordre du discours — Surveiller et punir, naissance de la prison — Histoire de la sexualité I, La volonté de savoir — Histoire de la sexualité II, L’usage des plaisirs — Histoire de la sexualité III, Le souci de soi – Articles, préfaces et conférences — Notices et notes, bibliographie, index. Numéro 608 de la collection.

Toute l’ œuvre de Foucault pose, et déplace, la question de la vérité. « Et j’ai beau dire que je ne suis pas un philosophe, si c’est tout de même de la vérité que je m’occupe, je suis malgré tout philosophe. » Un philosophe, donc, mais attaché à des objets nouveaux – la folie, la prison, la sexualité – et au matériau des historiens, l’archive.

Philosophe « malgré tout », historien des systèmes de pensée, archéologue du savoir, expérimentateur déclaré (« j’écris pour me changer moi-même »), homme engagé et penseur influent, Michel Foucault (1926-1984), fils de chirurgien, fut aussi un écrivain tranchant.

 » Foucault n’est pas celui qu’on croit », écrit Paul Veyne, dans son petit livre ( Foucault, sa pensée, sa personne. Albin Michel) consacré au philosophe et ami, il n’était ni de droite,ni de gauche, « il ne jurait ni par la Révolution, ni par l’ordre établi ».
Michel Foucault. Oeuvres en deux volumes. Bibliothèque de la Pléiade. Gallimard.

2 réflexions au sujet de « Les oeuvres de Foucault dans la Pléiade »

  1. Ping : Michel Foucault : génie ou imposteur?

  2. Ping : Le Cahier de l'Herne sur Foucault

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *