Néron en Occident, une figure de l’histoire de Donatien Grau

Néron en Occident de Donatien Grau est un brillantissime essai sur la figure de Néron et une réflexion sur les représentations de l’histoire.

Néron, écrit Grau – normalien, agrégé et docteur de la Sorbonne- permet de découvrir à loisir que le temps de l’histoire est (…) celui de l’instant où elle s’écrit, bien plus que celui où les faits se sont, où se seraient passés. Chaque époque a voulu se saisir d’une analyse, à chaque fois pour y apporter un sens différent.

Néron en Occident, paru dans la Bibliothèque des idées de Gallimard, n’est donc pas un portrait de Néron, mais l’histoire de sa figure à travers les siècles. Néron, arrivé au pouvoir en 54 et mort en 68 à trente et un ans, a été tour a tour présenté comme un empereur parfait, un tyran, un monstre,un incestueux, un débauché, une incarnation de l’élégance érotico-chic.. Une richesse de visages unique dans la tradition occidentale. Dans l’antiquité, rappelle Grau, seuls peut-être Auguste, Caligula et Constantin ont atteint une telle renommée.

Au Moyen Âge, dans la Chanson de Maugis d’Aigremont apparait un Néron démoniaque qui a les yeux plus rouges que ne flambe le charbon; en Allemagne après l’incendie du Reichstag, un poême de Erich Weinert, montrera Hitler… en Néron. On retrouve, souligne Grau, la figure de Néron dans toutes les « grandes dynamiques qui traversent deux mille années d’histoire », allant de la théocratie romaine…à la terreur nucléaire ou à l’essor de la société de consommation.

Dans son livre, Grau parcoure ainsi les siècles à la recherche de leurs Nérons, montrant comment cet empereur est devenu un nom commun – l’histoire faite de strates révélatrices de son temps, redéfinissant perpétuellement « son » Néron. Brillant, subtil et original, ce livre débouche ainsi tout naturellement sur la problématique de la vérité historique. N’est-elle pas finalement une illusion, puisque chaque époque renouvelle en fin de compte sa vision du passé? Michel Foucault aurait sans doute apprécié ce livre pour son archéologie du savoir.
Donatien Grau. Néron en Occident. Gallimard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *