www.a-lire.info
Le magazine des livres

 

Une sélection des meilleurs romans américains du moment

Ne deviens jamais pauvre de Daniel Friedman

Étonnant héros récurrent que ce vieil inspecteur de police de 88 ans en passe de devenir l'un des personnages les plus sympathiques de la littérature policière. On l'avait découvert dans Ne Deviens jamais vieux où Buck Shatz aidé par son petit-fils s'était lancé dans une chasse à l'homme pour retrouver un ancien gardien de camp de concentration qui s'était emparé de lingots d'or. Le revoici avec Ne deviens jamais pauvre dans une nouvelle fiction de Daniel Friedmann aussi burlesque que succulente.Sa vieille connaissance Elie, un braqueur, a de sérieux ennuis et lui demande de faire jouer ses relations pour lui assurer une protection policière. Il lui promet, en échange, des révélations sur une série de crimes jamais élucidés. Suite
Daniel Friedman. Ne deviens jamais pauvre. Sonatine


Roman américain
Un roman de Hollis Seamon à lire avec le sourire aux lèvres et les larmes au fond des yeux.

Mauvaise nouvelle : Richard Casey n’a plus que 10 jours à vivre. C’est d’autant plus difficile à accepter qu’il n’a que 17 ans et que ses chances de survivre jusqu’à son 18e anniversaire sont plutôt mince. A côté de lui, dans une autre chambre, la jeune Sylvie subit à peu près le même calvaire. Suite
Dieu me déteste. Hollis Seamon. Anne Carrière/La belle colère


Roman-américain
Rouge sur rouge
un roman de Edward Conlon

Rouge sur rouge ne devrait laisser indifférent aucun amateur de littérature policière car son auteur Edward Colon a passé plus de 16 ans au NYPD. Ce qui explique que les quelque 600 pages de son roman ( le premier ) ne sonnent jamais faux. Lors de manoeuvres militaires, les deux camps sont généralement désignés en tant que "rouges" et "bleus". Rouge sur rouge évoque donc l'attaque d'un camp contre les siens. Dans les bas fonds de New York, la pègre se fait souvent justice elle même...Suite
Edward Conlon. Rouge sur rouge. Actes Sud.


Roman américain
Main un roman de l'américain Trevanian est un roman sociologique beaucoup plus que policier

Un petit meurtre sans importance est le fil conducteur de The Main un curieux roman de l’Américain Trevanian, beaucoup plus sociologique que policier, écrit en 1976 et dont Gallmeister publie une excellente traduction, signée Robert Bré.Le style puissant et fluide de Trevanian exerce sur le lecteur une sorte d’envoûtement et réussit à préserver le mystère jusqu’à la fin après l’avoir entraîné sur de nombreuses fausses pistes. Suite
Qui est Trevanian?

Maitre de l’énigme, Trevanian, est l’un des écrivains les plus énigmatiques de la littérature contemporaine. De son vrai nom Rodney William Whitaker, mort en 2005 à l’âge de 74 ans il a également écrit sous d’autres pseudonymes et a toujours refusé entretiens et photographies


Roman américain
Niceville : une atmosphère étrange et mystérieuse

Carsten Stroud nous entraîne avec Niceville dans une atmosphère étrange et mystérieuse où le lecteur est peu à peu persuadé que les forces du mal sont à l'oeuvre. Un jeune garçon Ragney Teague se volatilise devant la devanture d'un magasin et est retrouvé enfermé dans une tombe. Un octogénaire est dévoré par des centaines de becs noirs acérés avec des lueurs vertes dans leurs yeux noirs. Gray Haggard, l'octogénaire, en a pourtant vu d'autres, quand il arrive au domicile d'une vieille dame dont il entretient le jardin. Il a débarqué en Normandie pendant la seconde guerre mondiale, participé à la bataille de Kasserine contre l'Afrikakorps, mais la "chose" s'acharne sur lui, l'enveloppe comme un nuage de poussière, et lui colle à la peau. " Il comprit alors, écrit Stroud, que quelque chose était en train de le dévorer". Suite
Carsten Stroud. Niceville. Éditions du Seuil.

 

Editeur:Jacques Kaufmann