La peste d'Albert Camus

" Je veux exprimer au moyen de la peste l'étouffement dont nous avons souffert et l'atmosphère de menace et d'exil dans laquelle nous avons vécu" écrit Camus en 1942 dans ses Carnets.

La peste d'Albert Camus connut immédiatement un immense succès

Ce roman d'Albert Camus paru en juin 1947 sera à l'époque un énorme succès aussi bien en France qu'à l'étranger. Et pour cause... le monde commençait juste à se relever de la seconde guerre mondiale et de son cortège d'atrocités, et voyait se profiler une autre menace: le totalitarisme soviétique déjà critiqué par Camus dans l'Homme révolté. "Les camps d'esclaves sous la bannière de la liberté,les massacres justifiés par l'amour de l'homme ou le goût de la surhumanité désemparent, en un sens, le jugement". Et Camus de dénoncer le crime qui se "pare des dépouilles de l'innocence".

La peste de Camus représente le mal sous toutes ses formes

La peste n'est pas seulement la guerre mais le mal sous toutes ses formes,physique comme moral, la terreur, l'exil, et la séparation, un thème important dans l'ouvrage. Et tout naturellement se pose la question de l'attitude à adopter face à ce fléau. L'accepter comme un châtiment de Dieu? Sous aucun prétexte ! Le Dr Rieux, adversaire inlassable de la peste, et qui est considéré comme l'interprète de Camus, sait que son combat sera toujours "une interminable défaite" mais que "le plus pressé est de guérir les malades". "Je les défends comme je peux, voilà tout" explique t-il à Tarrou, un intellectuel lucide qui est lui aussi l'un des personnages principaux du roman. "Avez vous jamais entendu une femme crier "jamais" au moment de mourir? "demande Rieux. " Moi, oui, et je me suis aperçu alors que je ne pouvais pas m'y habituer".

La peste de Camus est écrit dans un style charnel

A la différence de l'étranger écrit dans une langue dépouillée merveilleusement adaptée à la confrontation de Meursault avec l'absurdité du monde, La peste emporte le lecteur avec un style charnel dans la chaleur humide et étouffante d'Oran, où Camus a placé sa fiction.

"Ce n'était qu'une énorme rumeur de pas et de voix sourdes, le douloureux glissement de milliers de semelles rythmé par le sifflement du fléau dans le ciel alourdi, un piétinement interminable et étouffant enfin, qui remplissait peu à peu toute la ville, et qui, soir après soir, donnait sa voix la plus fidèle et la plus morne à l'obstination aveugle qui,dans nos cœurs, remplaçait alors l'amour".

Albert Camus. La peste. Gallimard. Folio.

Copyright A-lire.info 2013

 

 

La Peste d'Albert Camus: que faire face au mal?

 

une biographie de camus

Une biographie intellectuelle d'Albert Camus par Roger Grenier qui l'a bien connu à Combat et chez Gallimard Suite


le gang de la clef a mmolette de edward abbey


«Le mythe de Sisyphe, essai sur l’absurde» est l’un des textes fondateurs de cette philosophie de l’absurde qui traverse toute l’oeuvre de Camus Suite



 

CENTENAIRE CAMUS

en bref...


Un entretien avec Laurence Tacou, éditrice de l'Herne, à propos du Cahier Camus.


Albert Camus. La philosophie de l'absurde. Les oeuvres de Camus sont publiés chez Gallimard.


Albert Camus. L'homme révoltéL’homme révolté a été publié en 1951. Il déclencha dès sa sortie de nombreuses polémiques


Albert Camus. La peste." Je veux exprimer au moyen de la peste l'étouffement dont nous avons souffert et l'atmosphère de menace et d'exil dans laquelle nous avons vécu" écrit Camus en 1942 dans ses carnets.


Albert Camus. L'étranger. Être étranger au monde qui nous entoure peut nous faire condamner à mort.

 


Couverture du roman de Gabriela Adamesteanu

La peste n'est pas seulement la guerre mais le mal sous toutes ses formes,physique comme moral, la terreur, l'exil, et la séparation, un thème important dans l'ouvrage. Et tout naturellement se pose la question de l'attitude à adopter face a ce fléau Suite