www.a-lire.info
Le magazine des livres

 

Usage de faux un roman de Philippe Cohen-Grillet

de

Ce qu'il y a de bien avec Cohen-Grillet c'est qu'on passe toujours un bon moment en lisant ses livres. Son dernier roman Haut et Court était noir et décapant, Usage de faux paru chez Écriture continue dans l'ironie. L'auteur de cette petite fiction ( 189 pages) est doué pour se moquer de tout avec une grande élégance.

Le personnage principal de ce roman est un certain Victor Goupille, ancien journaliste, devenu faussaire en lettres et autographes littéraires. Un journaliste - comme Cohen-Grillet - avec un regard plus que mordant sur la société d'aujourd'hui.

Un regard mordant et drôle sur la société d'aujourd'hui

Par exemple sur le Salon du livre et papiers anciens:" Une réunion de maniaques bibliophiles dans un sous-sol aux airs de parking porte de Champerret (...)on se serait cru au séminaire annuel d'une secte apocalyptique ou au rassemblement clandestin de collectionneurs d'images salaces ultra-hard, prohibées par la législation sur les bonnes moeurs et la protection des mineurs".

Ou les journalistes "les sourires niais de la cheftaine du service people-télé-loisirs-culture de bon matin en conférence de rédaction, les rires gras des décérébrés du fait div' évoquant les "meufs trop bonnes" d'un réseau de prostitution démantelé, les interrogations socratiques de l'éditorialiste politique sur les intentions des écolos à la veille des cantonales, le crétin des sports tout fier d'avoir signé un portrait de l'inventeur de la vuvuzuela, un homme qui a du souffle - allez, va jouer plus loin à la baballe : ca commençait à me pomper l'air".

Ou encore les "lettres" françaises: les autofictionneuses résistent encore(Mais pourquoi suis-je TOUJOURS attirée par les hommes armés qui me rappellent papa lorsqu'il voulait me violer pendant les vacances en Bretagne? D'ailleurs voulait-il vraiment me violer?). Le roman misérabiliste, celui de la misère des sentiments, de la misère sexuelle et de la misère tout court, a aussi de beaux jours devant lui. Mais de plus en plus on voit des pavés atterrir dans les vitrines des librairies. Des histoires compliquées remplies de personnages secondaires ou inutiles". Cohen-Grillet ferait certainement un malheur comme "critique littéraire" sur la place de Paris- et un travail salutaire par la même occasion.

Goupille artiste en faux littéraires va néanmoins rencontrer quelqu'un de bien réel: une certaine Camille, qu'il va commencer à aimer - pour de vrai- rêvant même de mariage dans la mairie du 5e arrondissement, avec Jean Tiberi bien sûr pour prononcer l'union. Goupille, fidèle à lui même, l'a rencontrée grâce à une entourloupe mais est-elle bien,elle même, ce qu'elle dit?

Usage de faux de Cohen-Grillet est un roman qui vous fera rire

On ne va pas vous dire la fin de l'histoire( c'est la formule traditionnelle quand on veut terminer un papier) car cela serait dommage ( cette remarque est destinée à vous faire acheter ce livre). On terminera en vous disant qu'Usage de faux est drôle - et c'est tellement rare de nos jours sur les rayons des librairies

Philippe Cohen-Grillet. Usage de faux. Ecriture.

 

Copyright A-lire.info 2014