www.a-lire.info
Le magazine des livres

Wakolda: une inquiétante fiction en compagnie de Josef Mengele

"Ici rien ne signifiait rien. Trois petites cahutes sans ombre sur plus de cent kilomètres. Pas un seul arbre à l'horizon, à peine quelques arbustes desséchés que le vent arrachait chaque fois qu'il soufflait fort(...) Ses paupières commençaient à devenir trop lourdes. Plus d'une fois, il se surprit à parler tout seul, abruti par le bourdonnement des rafales de vent, des bouts d'arbustes qui frappaient violemment contre les vitres."

Wakolda: une inquiétante fiction en compagnie de Josef Mengele

L'homme qui roule en Chevrolet vers Bariloche dans le sud de l'Argentine n'est autre que Josef Mengele, ce médecin SS du camp de concentration de Auschwitz, qui restera dans la mémoire des hommes comme l'un des pires spécimens de la folie meurtrière nazie. Mengele, le médecin du camp de concentration d’Auschwitz, qui avait pratiqué sur les détenus d’horribles expériences réussit à gagner l'Argentine en 1949, avec un passeport de la croix rouge. Il vécut grace à grâce à l’argent familial dans un certain confort. Mengele recevait régulièrement des virements d’Allemagne, assure l’argentin Jorge Camarosa dans le Mystère Mengele ( Robert Laffont) qui revient notamment sur une rumeur, jamais vérifiée, et même démentie par des scientifiques brésiliens, selon laquelle l’ange de la mort, passionné de génétique, avait séjourné à Candido Godoi dans le sud du Brésil où il aurait continué ses expériences en favorisant les naissances de jumeaux chez les femmes allemandes de la région. Sur Mengele, l’un des ouvrages les plus intéréssants, demeure l’excellent livre de Gerald Posner, Les enfants d’Hitler, paru en 1991 chez Albin Michel, et qui a l’avantage de faire parler des sources de première main, à savoir les enfants d’un certain nombre de hiérarques ou de criminels nazis, dont Rolf Mengele. «Il était tellement malheureux de vivre en Amérique Latine, raconte Rolf à propos de son pêre. Il n’aimait pas vivre à Sao Paulo. Pour lui ce n’était pas une vie de civilisé que de côtoyer toutes les cultures différentes de ce melting pot». L’ex médecin d’Auschwitz continue en exil à défendre ses théories racistes et les questions de son fils l’irritent. «J’ai compris que cet homme, mon pêre, dit Rolf, était tout simplement borné». Obsédé par la génétique et la pureté de la race, Mengele essayait sur des cobayes humains, les prisonniers du camp, ses fumeuses théories. Mais le voilà maintenant en Argentine, en fuite devant les agents du Mossad lancés à ses trousses. C'est l'époque de Peron et d"Évita, les nazis du troisième Reich sont bien accueillis dans cet immense pays qu'est l'Argentine, où est déjà implantée une importante colonie allemande.

Wakolda: les nazis de Bariloche

Mais Wakolda de l'écrivain argentin Lucia Puenzo, dont un long métrage XXY a remporté en 2007 le grand prix de la Semaine Internationale de la Critique à Cannes, n'est pas énième fiction sur les Nazis en Amérique du Sud. C'est un inquiétant voyage en compagnie de Mengele qui prend sous sa coupe une famille d'argentins, fasciné par l'un des enfants, une petite fille à demi-naine, un voyage d'autant plus terrifiant que le lecteur pénètre peu à peu dans le cerveau du monstre, qui est toujours obsédé par la génétique, et veut monter une usine fabriquant des poupées aryennes, blondes aux yeux bleus.

Hitler: le mythe de sa fuite toujours vivace en Argentine...

Va t-il soumettre l'enfant de la famille argentine à l'un de ses traitements favoris pour lui permettre de retrouver une taille normale? Bariloche est maintenant une station touristique très courue dans le sud de l'Amérique Latine, mais on peut encore y visiter des ruines présentées comme celles de bunkers qui auraient jadis servi de cache aux dignitaires nazis en fuite. Planeta argentine, filiale de la maison d'édition espagnole Planeta, n'a pas hésité il y a quelques années à publier le livre d'un certain Patrick Burnside intitulé " La fuite d'Hitler" et le Sun titrait encore en Mars 2012 " Hitler a t-il passé ses vieux jours en Argentine?", avec la photo d'une maison ou le Führer aurait même résidé. Oliver Harvey, l'envoyé spécial du journal à Bariloche, avait néanmoins la prudence de citer une déclaration du responsable de la fondation Simon Wiesenthal pour l'Amérique Latine qualifiant de fantaisistes ces informations... L'organisation d'anciens SS Odessa, qui aurait organisé la fuite des dirigeants nazis, et fut rendue célèbre par le chasseur de nazis, Simon Wiesenthal ne serait-elle qu'un mythe? Heinz Schneppen, ancien ambassadeur de la République fédérale allemande au Paraguay, montre, documents d'archives à l'appui, qu'on est plus près, dans cette affaire, de la fiction que de la réalité. Odessa und das vierte Reich déboulonne ainsi pas mal de pseudo-vérités historiques sur la fuite des nazis vers l'Amérique Latine. Les auteurs de fictions "inspirées de la réalité" devront peut-être à l'avenir revoir leur copie.

Quoi qu'il en soit, plusieurs criminels nazis avaient effectivement coulé des jours paisibles à Bariloche avant d'être découverts, comme l'officier SS Erich Priebke, l'un des responsables du massacre des Fosses Ardéatines, ou le médecin du camp de concentration de Mauthausen, Aribert Heim, qui avait lui aussi pratiqué des expériences médicales sur des cobayes du camp.

Wakolda: une angoisse qui monte inéxorablement

L'angoisse monte inexorablement dans ce roman de Lucia Puenzo: on entend des moteurs d'hydravions qui accostent aux pontons de mystérieuses demeures sur les bords du lac Nahuel Huapi, où est édifié Bariloche, et l'ange de la mort - surnom de Mengele - va même voir les ruines de ces bunkers que les Nazis auraient -selon la légende - construits pour le repli de "l'Empire".

Mengele va t-il de nouveau échapper aux agents du Mossad, et qu'adviendra t-il de la jeune adolescente à laquelle s'intéresse l'ange de la mort et de cette fabrique de poupées de porcelaine, aux yeux bleus et aux cheveux blonds?

Lucia Puenzo. Wakolda. Editions Stock.


lucia puenzo

Portrait de Lucia Puenzo. Copyright Laura Ortego

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Walkolda, un roman de l'écrivain argentin Lucia Puenzo, avec comme personnage principal Josef Mengele, le criminel nazi.