www.a-lire.info
Le magazine des livres

La vie et l'oeuvre de Soljenitsyne


" Ce n'était pas moi qui écrivais, j'étais porté, ma main se mouvait toute seule ; j'étais comme un ressort qu'on aurait comprimé pendant un demi-siècle et brusquement relâché(…) A sept heures du soir, je tombais de fatigue et me couchais. Je me réveillais vers deux heures du matin ragaillardi et en pleine forme ; je bondissais hors du lit et me mettais à ma table de travail".

L'aura presque mythologique du Goulag

soljenitsyneLes cinq premières parties de l'Archipel du Goulag ont été rédigées pendant l'hiver 1965-1966 dans une métairie d'Estonie, et s'il est une formule ( l'Archipel du Goulag) qui a fait le tour de la terre, c'est bien celle-ci . Elle désigne un immense système esclavagiste,mais en recourant au mot presque magique d'"Archipel", l'auteur lui a conféré une aura presque mythologique" , note Georges Nivat, traducteur de Soljenitsyne, dans l'ouvrage de plus de 500 pages, dont il a dirigé la publication aux Éditions des Syrtes, pour documenter avec une très riche iconographie, la vie et l'oeuvre de l'écrivain depuis ses années de bagne jusqu'à son retour d'exil, dans sa patrie libérée du communisme.

D'autres visages du célèbre dissident

Le grand public qui connaît surtout Soljenitsyne avec sa grande barbe noire, découvrira d'autres visages du célèbre dissident : Soljenitsyne enseignant les mathématiques, Soljenitsyne officier de l'armée rouge, combattant la Wehrmacht, et décoré de l'étoile rouge, ainsi que de multiples autres facettes de l'homme et de l'écrivain. Georges Nivat conduit le lecteur tout au long de la vie et de l'oeuvre de Soljenitsyne avec des analyses fouillées consacrées à chacun de ses grands textes, qui sont toujours replacés dans leur contexte historique, permettant ainsi au lecteur de se rendre compte dans quelles conditions l'écrivain devait travailler sous la dictature communiste.

Comment "la Sainte Russie" a t-elle pu sombrer dans la cruauté révolutionnaire?

soljenitsyneAprès avoir dénoncé la violence camouflée sous l'appellation de socialisme, Soljenitsyne, dans la deuxième partie de son oeuvre, cherchera une réponse à la question de savoir comment la "Sainte-Russie" faite de moujiks pieux, de solidarité sociale, et d'harmonie, entre une noblesse encore campagnarde et une paysannerie habile aux métiers de la ville, pourra s'enfoncer, écrit Nivat, dans la guerre civile et l"ivresse de la cruauté". N'est ce pas finalement la démonstration de la fragilité de toute civilisation, et l'une des raisons pour lesquelles l'oeuvre de Soljenitsyne interpelle les hommes du 21e siècle?
Alexandre Soljenitsyne. Le courage d'écrire. Éditions des Syrtes.

Copyright A-lire.info

Les photos proviennent des archives de la famille Soljenitsyne et sont soumises à un copyright

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Placez ici le contenu de class "colonnegauche"
Placez ici le contenu de class "colonne"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous êtes sur la version mobile de A-lire.info

Un bel ouvrage richement illustré sur la vie et l'oeuvre de Soljenitsyne




 


 

Heidegger, ecrits politiques