www.a-lire.info
Le magazine des livres

La guerre du Vietnam

La chute de Saigon d'Olivier Todd

Le principal intérêt de cette réédition dans la collection Tempus de Perrin( le livre a été publié pour la première fois en 1987) est sans doute l'avant-propos de 2005 où Todd fait son mea-culpa. J'ai couvert cette guerre de 1965 à 1973, rappelle Todd, "notre perception du régime de Hanoi frisait l'angélisme, et celle du gouvernement de Saigon la démonologie. Pourtant sans l'admettre, nous savions que le premier était totalitaire et le second autoritaire. Nous ne prenions pas l'oncle Ho pour le Saint-Esprit mais Nguyen Van Thieu,dernier président en place au Sud, pour un demi- Lucifer". Avais-je succombé à ce que Jean-François Revel appela "la tentation totalitaire". Et Todd va encore plus loin, en rappelant que une victoire des sudistes aurait pu permettre d'éviter l'assassinat de millions de Cambodgiens par les Khmers rouges. Malheureusement pour eux, embourbés dans des considérations morales, les Américains ne lancèrent pas toutes leurs forces dans la bataille. Les B 52 n'ont jamais visé la capitale nordiste, la Maison Blanche n'a jamais autorisé les Sud-Vietnamiens à monter vers Hanoi en franchissant le 17e parallèle. On le sait aujourd'hui, écrit Todd, ni les Chinois, ni les Soviétiques, n'envisageaient une intervention en masse. Donc acte, mais pourquoi diable tant de journalistes et non des moindres, se fourvoient dans leurs interprétations de l'histoire, que ce soit en Afrique, en Asie, ou en Amérique Latine? On écrira sans doute un jour un livre sur la couverture des "révolutions arabes"....Dans trente ans, quand le mal sera fait? Un livre passionnant pour tous ceux qui s'intéressent à la désinformation et à la manipulation de l'opinion publique par les médias.
Olivier Todd. La chute de Saigon.Perrin.

+ voir aussi à propos des erreurs de couverture des médias, le livre de Pierre Vayssiere sur la couverture du coup d'état du général Pinochet.

Vous êtes sur la version mobile de A-lire.info

La guerre du Vietnam et sa couverture par les médias. La perception du régime de Hanoi frisait l'angélisme

 




 


 

Heidegger, ecrits politiques